Suivi de projet - avril 2018

Contenu de la page : Suivi de projet - avril 2018

Le contexte

Dans le cadre de la définition de leur projet de territoire, les élus de Saint-Julien de Concelles ont soumis aux élus du Loroux-Bottereau la possibilité d’un rapprochement afin de mieux répondre aux enjeux associés à l’évolution de leur territoire commun. Les élus du Loroux-Bottereau, intéressés par la démarche, ont souhaité la réalisation d’une étude d’opportunité et de faisabilité d’un rapprochement à compter du 1er janvier 2019.

Fin janvier, l’étude a démarré. Elle est menée par un cabinet local spécialisé dans l’accompagnement des transformations des organisations : Nepsio.

Elle doit fournir aux élus une vision synthétique des principales conséquences d’un rapprochement ou du maintien des communes en l’état. Elle permettra une prise de décision éclairée lors du vote final sur le choix de rapprochement ou non qui se tiendra le 3 juillet dans chaque commune.

Point de situation de l’étude

Conformément au planning prévu, un état des lieux est actuellement en cours de finalisation sur les aspects financiers, l’organisation des services, la gouvernance, l’identité du territoire des 2 communes.

6 ateliers de travail ont également été organisés avec les élus des deux communes : 51 élus sur 57 ont contribué activement à la réflexion.

L’objectif de ces sessions était de déterminer les contours d’un projet de territoire commun pour les 15 ans à venir : développement de nouveaux services à la population, construction d’équipements sportifs et culturels, aménagement du territoire permettant d’accueillir les 3 500 nouveaux habitants prévus à horizon 2030, développement des infrastructures (voirie, écoles, liaisons entre les bourgs…), contribution à la réalisation des projets intercommunaux de développement de la mobilité et de maintien de l’emploi, etc.

Un comité de pilotage de l’étude regroupant les maires, les premiers adjoints et les adjoints à la communication des deux communes permet de suivre l’avancement de l’étude de façon collégiale.

Premiers éléments d’étude

Les premiers éléments de l’étude laissent entrevoir un fonctionnement assez proche des deux communes : dans les services proposés aux habitants, une situation financière saine, une structuration des services communaux assez comparable.

Concernant les ambitions pour le territoire, les élus s’accordent sur le fait que la croissance démographique imposera à plus ou moins long terme d’adapter les infrastructures de manière significative, qu’il y ait ou non rapprochement des communes. Pour exemple, les ateliers ont permis d’identifier de réelles opportunités de développement de projets communs comme la mise en place d’une salle de sport multi-activités et d’un nouvel équipement culturel à l’échelle du territoire des deux communes.

La prochaine étape déterminante de l’étude concernera la prospective financière (que ce soit en matière de dotations de l’État ou de politique fiscale), la synthèse des ateliers de réflexion des élus et les principes structurants de gouvernance. Une rencontre avec les services de la Préfecture doit avoir lieu très prochainement pour enrichir et valider les projections.

L’avis des associations et entreprises

Mercredi 25 avril, les associations étaient invitées salle Quintana. Plus de 60 représentants étaient présents. Préalablement à cette rencontre, un questionnaire a été adressé à toutes les associations. A ce stade, près de 75 réponses ont été recensées, soit plus d’une association sur deux. La réunion du 25 avril a permis de partager les résultats de l’enquête et d’échanger sur les interrogations de ces acteurs importants du territoire.

En parallèle, des questionnaires ont également été envoyés aux entreprises des deux communes.

L’avis des habitants

Des questionnaires ont été distribués dans toutes les boîtes aux lettres des habitants des deux territoires. Ces questionnaires sont également disponibles en mairie. Ils peuvent être complétés en ligne via les sites internet de chaque commune.
Les habitants des deux villes sont également invités jeudi 31 mai à 19 h 30 au Loroux-Bottereau (Palais des Congrès) et mercredi 6 juin à 19 h 30 à Saint-Julien de Concelles (salle de la Quintaine).

L’objectif de ces réunions publiques est de recueillir les avis des usagers concernés par un éventuel rapprochement, clarifier les impacts associés aux différentes possibilités d’évolution et répondre à leurs interrogations.

Pour rappel, comme il était indiqué sur le flyer d’information qui a été distribué récemment à tous les habitants, une adresse de messagerie dédiée a été mise en place pour recueillir les réactions des habitants : question.communenouvelle@nepsio.com.

Des boîtes à idées ont également été disposées dans chaque mairies.